Hebergement alternatif

Venez échanger à propos des installations ! Pistes, stabilisations, abris, clôtures, matériel agricole et autres !

Modérateur : Bureau

Almupt
Débutant averti
Débutant averti
Messages : 47
Enregistré le : 28 mai 2017, 06:48
Localisation :

Hebergement alternatif

Message par Almupt » 12 déc. 2017, 07:22

Bonjour à tous !

Petite question pour avoir votre avis sur le système equi-piste VS écurie active :) avantages inconvénients et pourquoi vous préférez les pistes :)

Avatar du membre
marie-laure-guenot
Bureau
Bureau
Messages : 580
Enregistré le : 07 mars 2017, 10:18
Localisation : Provence
Contact :

Re: Hebergement alternatif

Message par marie-laure-guenot » 13 déc. 2017, 08:16

Il me semble que maintenant la grande majorité (pour ne pas dire toutes !) les écuries actives que l'on voit ouvrir intègrent des pistes ;) donc à mon sens, à présent, ça se rejoint pas mal.

Le truc qui me fait faire une différence, encore, entre équi-piste et écurie active, en tout cas pour certaines de ces dernières, c'est que l'accent n'est pas assez mis sur l'environnement : on s'intéresse beaucoup au confort du cheval, à celui de l'humain... mais pas assez à l'écosystème. Ou en tout cas on n'en parle pas assez. Mais je veux croire que ça va venir :)
"Penser ce que qu'on sent, dire ce qu'on pense, faire ce qu'on dit." — Jean Sur (Résurgences).
:sunny: Terres et Chevaux : Conseil en Agro-écologie équine et design d'équi-pistes :sunny:

bsimon
CA
CA
Messages : 264
Enregistré le : 04 mars 2017, 01:14
Localisation :

Re: Hebergement alternatif

Message par bsimon » 13 déc. 2017, 10:15

Comme le dit Marie Laure, il peut y avoir des pistes dans les écuries actives, mais certaines sont conçues comme un grand "camp de base" stabilisé qui peut s'ouvrir vers des pâtures. Cela reste limité en termes de déplacement... Toutefois, le concept rejoint sur bon nombre de points l'équi piste : liberté de mouvement, vie en groupe, alimentation en continu.
À ma connaissance, il n'y a pas vraiment d'approche environnementale.
La grosse différence c'est aussi l'automatisation de la distribution des compléments, de l'ouverture des portillons vers les pâtures, de la programmation des râteliers. Ces aménagements sont conçus pour faciliter le travail des humains, nécessitent des investissements et les écuries actives sont destinées à accueillir des groupes importants.
Si ce concept parvient à se développer en France, comme c'est le cas en Allemagne, je trouve que c'est une évolution positive pour les chevaux.
Quant à l'automatisation de certaines tâches, elle peut se justifier à partir d'un certain effectif (je dirais à partir d'une dizaine de chevaux) et quand il y a des besoins différents dans le groupe. Sinon, à quoi bon installer un DAC si le troupeau se suffit du foin à volonté ?
En revanche, je pense qu'il y a des procédés techniques qui pourraient intéresser ceux qui ont des chevaux en équi pistes, comme l'ouverture et fermeture programmables des prés en herbe.
J'attends aussi avec impatience le robot ramasseur de crottins ;)
Ecurie des Fougerets, Morée 41160
https://www.facebook.com/PaddockParadise41/
Tel : 06 23 67 64 27

Avatar du membre
marie-laure-guenot
Bureau
Bureau
Messages : 580
Enregistré le : 07 mars 2017, 10:18
Localisation : Provence
Contact :

Re: Hebergement alternatif

Message par marie-laure-guenot » 13 déc. 2017, 13:25

En fait, si on reprend les points de définition de l'équi-piste (après tout, c'est fait pour ça !), on aura les choses suivantes :
1. Les équidés vivent en extérieur et en groupe.
L'espace dédié à l'équi-piste est calculé en fonction de la nature du terrain (prairie, lande, forêt,...) et du nombre d'équidés. Le but est de préserver le fonctionnement de l'écosystème, de permettre la liberté de contacts avec les congénères et la possibilité d'évitement.

Sur l'idée générale l'écurie active rentre dedans, mais moins sur 1/ le fonctionnement de l'écosystème, et 2/ la possibilité d'évitement.
2. Les différentes ressources répondant aux besoins fondamentaux des équidés sont dispersées et interconnectées par des pistes.
Ces ressources comprennent les différents éléments nécessaires au bien-être des équidés : plusieurs zones de nourriture, accès à de l'eau, au moins un abri naturel ou artificiel, zones de repos dont au moins une zone à niveau et sans boue, diverses zones de roulage, d'observation, de jeux ou de stimulations physiques et cognitives.

Dispersées oui, interconnectées par des pistes pas forcément. Et plusieurs zones de nourriture, je pense que oui mais peut-être pas forcément non plus dans une EA ? Peut-être moins de zones d'intérêt dans une EA ?
3. Le tracé est étudié pour inviter à un mouvement fluide et continu, sans stress ni danger.
Les pistes sont des zones de circulation de quelques mètres de large. Elles sont délimitées par du matériel naturel ou artificiel. Elles doivent aboutir sur des zones d’intérêt plus larges et sans cul de sac.

Si pistes, alors ça doit probablement correspondre.
4. Les équidés ont accès en permanence à une alimentation variée et adaptée à leurs besoins ; le fourrage en est la composante principale.
L’environnement dans lequel ils évoluent est considéré comme une partie essentielle de l’alimentation (foin, herbe, arbres, plantes médicinales,…) ; ce qui ne se trouve pas dans leur environnement doit leur être apporté.

Oui pour le fourrage... moins vrai pour les compléments trouvés dans leur environnement naturel !
5. La gestion de l'équi-piste est organisée afin de préserver le fonctionnement de l'écosystème et d'améliorer la biodiversité.
L'accès aux prairies et à toute zone affectée par la présence des équidés doit être régulé afin de ne pas appauvrir les ressources présentes.

Toujours cette question du fonctionnement de l'écosystème qui n'est à ma connaissance pas présente dans les EA. Ensuite pour la gestion de prairie, je n'ai pas connaissance d'une EA qui ait des pratiques correspondant vraiment aux spécificités des chevaux, mais je suis carrément loin de connaître le détail de toutes ! (et je serais heureuse d'en apprendre plus)
6. Les équidés bénéficient d'un suivi régulier pour les soins courants nécessaires à leur bien-être.
Présence de l'humain, gestion holistique des soins, parage adapté, gestion du parasitisme, etc.

Là en principe on peut espérer que c'est un point que l'on partage !

Voilà, pour une comparaison point par point !
"Penser ce que qu'on sent, dire ce qu'on pense, faire ce qu'on dit." — Jean Sur (Résurgences).
:sunny: Terres et Chevaux : Conseil en Agro-écologie équine et design d'équi-pistes :sunny:

Avatar du membre
alain-waser
Bureau
Bureau
Messages : 417
Enregistré le : 04 mars 2017, 01:14
Localisation : Limousin

Re: Hebergement alternatif

Message par alain-waser » 13 déc. 2017, 18:30

Pour en avoir vu quelques unes en fonctionnement, c'est très bien resumé par Marie-Laure et Bénédicte

Le camp de base (j'aime bien l'expression) est très humanisé, très organisé, c'est presque une sorte de mini village, avec l'étal du maraîcher, l'épicerie (DAC), le bar, le dortoir, etc. La praticité l'emporte sur l'authenticité.
Comme cela a été soulevé, c'est allemand, donc efficient ;) c'est un système dérivé des stabulations bovines, ces dernières ont été conçues pour diminuer le besoin en ressources humaines, faciliter le nettoyage, préserver les terrains à la saison humide et faciliter l'engraissement des bêtes.

Des systèmes que j'ai vu, il y avait une sorte de pâturage tournant quand il y avait pâturage.

Par contre j'ai de la peine à saisir l'utiliter des portails pour accéder à l'herbe. Une fois le temps écoulé, si le cheval (ou le poney plutôt ) sort, il ne peut y retourner ok. Mais s'il ne sort pas (pas soif avec l'herbe mouillée p.ex.) ? Y a un drone qui va le chercher ?

Et il ne faut oublier que c'est un coût de construction important, pour ce montant on fait une belle équi-piste avec de la stabilisation où c'est nécessaire et de superbes plantations d'arbres et de haies pour la biodiversité, notamment ;)
L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs. O.Wilde

bsimon
CA
CA
Messages : 264
Enregistré le : 04 mars 2017, 01:14
Localisation :

Re: Hebergement alternatif

Message par bsimon » 14 déc. 2017, 10:32

alain-waser a écrit :
13 déc. 2017, 18:30
Et il ne faut oublier que c'est un coût de construction important, pour ce montant on fait une belle équi-piste avec de la stabilisation où c'est nécessaire et de superbes plantations d'arbres et de haies pour la biodiversité, notamment ;)
C'est clair !
Ecurie des Fougerets, Morée 41160
https://www.facebook.com/PaddockParadise41/
Tel : 06 23 67 64 27

bsimon
CA
CA
Messages : 264
Enregistré le : 04 mars 2017, 01:14
Localisation :

Re: Hebergement alternatif

Message par bsimon » 14 déc. 2017, 10:35

alain-waser a écrit :
13 déc. 2017, 18:30

Par contre j'ai de la peine à saisir l'utiliter des portails pour accéder à l'herbe. Une fois le temps écoulé, si le cheval (ou le poney plutôt ) sort, il ne peut y retourner ok. Mais s'il ne sort pas (pas soif avec l'herbe mouillée p.ex.) ? Y a un drone qui va le chercher ?
j'avais questionné un gérant d'écurie active à ce sujet, il était catégorique sur le retour à l'eau à intervalle régulier (2 à 3 heures). chez moi, en ce moment (il pleut beaucoup), les chevaux vont boire très souvent même en étant au pré avec herbe très très mouillée.
Ecurie des Fougerets, Morée 41160
https://www.facebook.com/PaddockParadise41/
Tel : 06 23 67 64 27

Avatar du membre
alain-waser
Bureau
Bureau
Messages : 417
Enregistré le : 04 mars 2017, 01:14
Localisation : Limousin

Re: Hebergement alternatif

Message par alain-waser » 14 déc. 2017, 21:35

bsimon a écrit :
14 déc. 2017, 10:35
alain-waser a écrit :
13 déc. 2017, 18:30
Par contre j'ai de la peine à saisir l'utiliter des portails pour accéder à l'herbe. Une fois le temps écoulé, si le cheval (ou le poney plutôt ) sort, il ne peut y retourner ok. Mais s'il ne sort pas (pas soif avec l'herbe mouillée p.ex.) ? Y a un drone qui va le chercher ?
j'avais questionné un gérant d'écurie active à ce sujet, il était catégorique sur le retour à l'eau à intervalle régulier (2 à 3 heures). chez moi, en ce moment (il pleut beaucoup), les chevaux vont boire très souvent même en étant au pré avec herbe très très mouillée.
Chez nous, ils restent en tout cas 6h à l'herbe avec un temps comme ces jours (froid, humide) avant d'avoir l'idée de sortir boire. Mais on a un gros tas de poney faut dire ;)
Je veux bien croire qu'ils sortent régulièrement, mais je ne serai pas confiant lors des moments critiques pour les "à risque de fourbure". Bien sûr, rien n'empêche d'aller les chercher soit même.
L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs. O.Wilde

Marine
Initié
Initié
Messages : 156
Enregistré le : 31 mai 2017, 01:00
Localisation :

Re: Hebergement alternatif

Message par Marine » 14 déc. 2017, 21:58

Je suis catégorique aussi, les miens boivent très très peu en ce moment ! J'ai rempli l'abreuvoir il y a au moins 2 semaines, il doit faire 300 ou 400l de contenance et il n'est même pas descendu à la moitié de sa capacité... Quand je vais chercher les poneys pour leur donner à manger ils passent devant sans le regarder et repartent par la direction opposée. Ils sont pourtant maintenant passés au foin sans herbe à pâturer, ils ont accès à la châtaigneraie par contre. L'heure de l'apéro n'est plus, cet été ils étaient à l'eau vers midi et demi, plus maintenant.

Avatar du membre
marie-laure-guenot
Bureau
Bureau
Messages : 580
Enregistré le : 07 mars 2017, 10:18
Localisation : Provence
Contact :

Re: Hebergement alternatif

Message par marie-laure-guenot » 15 déc. 2017, 10:13

Les miens n'y vont pas toutes les 2-3h non plus, ils y vont grosso modo une ou deux fois par jour. D'ailleurs c'est une des rares activités qu'il leur arrive de faire seuls et pas avec tout le troupeau (mais pas tout le temps).
"Penser ce que qu'on sent, dire ce qu'on pense, faire ce qu'on dit." — Jean Sur (Résurgences).
:sunny: Terres et Chevaux : Conseil en Agro-écologie équine et design d'équi-pistes :sunny:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité